Représentation LGBTQ dans les séries TV

Il fut un temps où la représentation de l’homosexualité, de la bisexualité ou de la transidentité était quasiment inexistante sur nos écrans de télévision à tube cathodique (les plus vieux sauront de quoi je parle…). Cette époque est désormais révolue, la communauté LGBTQ étant bien plus présente dans nos séries préférés. Néanmoins, tout n’est pas rose…

Par le passé, très peu de séries ont pris le risque d’aborder ce sujet encore très sensible. Au début des années 90, la série Friends montrera cependant à l’écran une relation lesbienne entre les personnages de Carol et Susan qui aboutira même à un épisode mettant en scène le mariage de ces deux jeunes femmes. Quelques années plus tard, toujours dans les 90’s, c’est la série Buffy et plus précisément le personnage de Willow, joué par Alyson Hannigan, qui nous montrera un personnage avec une très belle évolution. De la petite nerd réservée, elle deviendra une puissante sorcière qui assumera pleinement son homosexualité, nous offrant une relation touchante avec le personnage de Tara, interprété par Amber Benson.

Les bons élèves

Bien que mes recherches sur le sujet ont mis en avant d’autres séries plus vieilles et moins populaire abordant l’homosexualité, considérons mes deux exemples ci-dessus comme des fers de lance étant donné la renommée de ces dernières. Beaucoup de séries ont marché dans leurs pas, Queer as Folk qui fut la première aux États-Unis a montré des personnages ouvertement gays ayant des rapports sexuels ou The L World en ce qui concerne l’homosexualité féminine sont des exemples parmi tant d’autres de l’évolution dans le bon sens des séries télévisées à ce sujet.

Un bon sens qui semble s’être perdu chez certains depuis un petit moment maintenant. En effet, si de très bonnes séries telles que Sense 8 ou encore Transparent (récompensé en 2015 de deux Golden Globe) ont très bien abordés ce sujet, d’autres l’ont fait beaucoup moins bien. La communauté LGBTQ prenant de plus en plus de poids dernièrement, les séries y ont vu un moyen d’attirer plus de téléspectateurs. Un état d’esprit regrettable qui a amené des aberrations dans certains shows. Riverdale pour un exemple plus récent, où la bisexualité de Cheryl semble tomber comme un cheveu sur la soupe avec sa relation entre elle et Toni. Desperate Housewives a surfé sur cette vague également, le personnage de Katherine tombant soudainement sous le charme de Robin. En réalité, rien de dérangeant jusque-là, sauf que nous apprendrons quelques épisodes plus tard que Katherine a largué Robin parce qu’elle a finalement décidé qu’elle n’était plus intéressée par la gente féminine. La bisexualité est donc une simple lubie passagère apparemment… Ce ne sont là que deux exemples parmi tant d’autres ces dernières années. Cette pratique porte même un nom, c’est le Queerbaiting, elle consiste à mettre en avant des allusions laissant entendre une relation non-hétérosexuelle entre des personnages pour attirer l’attention d’une audience LGBT avant de finalement la réfuter complètement par la suite, voire la dénigrer.

Les mauvais élèves

Je conclurais cet article par des lignes qui n’engage que moi et qui sont un avis strictement personnel. Il est assez fou de remarquer qu’il y a également une catégorie “LGBTQ” dans les critères de recherche de séries sur Netflix. Il est évident que notre plateforme préférée de binge-watching le fait pour apporter son soutien à la communauté (du moins, je l’espère). Mais dans le même temps, c’est ce genre de catégorisation qui fait en sorte que la communauté LGBTQ existe. De mon point de vue, ce terme ne devrait même pas exister, ou devrait disparaître avec l’évolution des mœurs qui se fait peu à peu maintenant. Ce terme, tout comme le mot “hétérosexuel”, ne concerne que la sexualité et rien d’autre. Il créer une scission et une division entre les gens qui n’a pas lieu d’être. Nous sommes humains avant d’être notre sexualité. Mais ça, c’est encore un monde utopique, beaucoup de chemin à été fait en ce sens, mais il en reste encore un peu à parcourir.

7 commentaires

  1. D’un autre côté, il est bien d’avoir, pour l’instant, cette catégorie existante. Sinon, on ne trouverait jamais les dits films et séries, on errerait dans des tas de films et séries plus dominants qui ne mettent en scène que des hétéros, car ça reste minoritaire. Tant que ce n’est pas complètement passé dans les moeurs, il est bien d’avoir des références claires qu’on puisse trouver, sans quoi, ceux et celles concernés par les thèmes LGBT se sentiraient bien seuls et isolés.

    Aimé par 2 personnes

  2. Rahlala j’avais oublié pour Desperate Housewives… Quel gâchis, tellement opportuniste de créer cette romance pour l’effacer comme si de rien n’était quelques épisodes plus tard…

    Autant je suis pas contre l’inclusion de tags « LGBT » pour quiconque recherche de la représentation dans une série, mais oui c’est ultra paradoxal d’en faire un argument de vente.

    Chouette article en tout cas !

    Aimé par 1 personne

    • Ouais et ce n’est malheureusement qu’un exemple parmi tant d’autres. Pour ce qui est du tag LGBT, j’ai eu pas mal de retour qui vont dans le même sens que toi et j’avoue que de ce point de vue, je suis d’accord pour dire que c’est utile et que je pourrais donc revenir sur ce passage dans mon article.

      Je te remercie pour ton compliment et ton commentaire.

      J'aime

  3. Excellent article,

    Et waw ce que j’ai des trucs a dire sur ce sujet.
    Je ne sais pas pourquoi exactement, mais la représentation LGBTQ m’a toujours fasciné dans les series et films. Depuis quelques temps, je m’y interesse de plus en plus, vu la façon évidente dont ça impacte fortement les médias.

    Si on revient quelques années plus tôt, quand l’homosexualité ou tout autre sujet LGBTQ était considéré perversion et/ou taboo. Les series et films ne parlaient pas de ça, ou si ils le faisaient (à part quelques rares exceptions) ils le faisaient de manière péjorative. C’était le temps du : c’est mal et on en veut pas.

    Un saut dans les années, on voit encore que les series et films n’en parlent pas, ou rarement. On trouves des gay best friend, et/ou atteint du Sida (malheureusement 70% du temps c’était le cas, oui j’ai inventé la statistique). Et pendant ces années la, y a eu Friends.
    Dans cette series, j’ai personnellement assisté a un rollercoaster d’émotions : On a un couple gay qui se marie. Mais en même temps on a des blagues, ou l’utilisation du terme gay comme une insulte. On a Phoebe qui est marié a un patineur artistique gay, qui s’avère au final être hétérosexuel (ou dans ce cas là: bisexuel). On a aussi Chandler qui est fortement considéré gay pendant les premieres saisons de la série. La reaction de Ross à Leslie: The male nanny… et plein d’autre.
    Bref, plusieurs avis sont mitigé par rapport a la représentation LGBTQ dans friends.
    Mais au même moment on a eu des perles comme : Queer as Folk, une des meilleurs series traitant de l’homosexualité comme étant une partie de la vie des personnages, et non un besoin de faire avancer l’intrigue. Même si, regardant a nouveau en arrière, je me rends compte que la plus part des personnages avaient leurs tare, leurs problèmes et on pourrait trouver la représentation gay beaucoup trop axé sur le sex, ça reste un très bon show.
    C’était le temps du : On touche ou on touche pas ? (sans jeu de mots)

    Puis, les temps modernes. Je dirais les 5 à 7 dernières années. Quand ajouter un personnage gay est devenu un prérequis à toute série. Absolument toutes. Un peu comme on ajouterais un personnage de couleur, une femme forte et indépendante ou une différente éthnicité pour booster les ventes et être « inclusif ».
    Comprenez moi bien, c’est pas du tout le fait d’ajouter des storyline LGBTQ qui me pose problème, mais c’est la manière de le faire. Parce que, plus d’une fois, j’ai l’impression que TOUTE l’histoire du personnage, reside dans sexualité. Et ça c’est fatiguant. On ne regarde plus outre l’orientation sexuelle d’un personnage. Il est définis par ça et uniquement ça. Il est juste la parce qu’il est ouvertement gay/trans/queer. Ou Il existe parce qu’il doit cacher la vérité à quelqu’un. Ou Il est la parce qu’il est refoulé… Ou pas…
    Et même si parfois, (comme Sense8 ou Eyewitness ou encore Shameless) la sexualité d’un personnage est une partie intégrante de son histoire. D’autre fois, je trouves que ça diminue un peu de la profondeur de cette même histoire.
    Cela dit, je trouves que de plus en plus de series réussissent à bien traiter cet aspect. La sexualité du personnage n’est plus le sujet fare de sa vie, mais une sorte de trait de caractère, un detail qui fait sa personne, mais ne le définis pas: Exemple Danny de teen wolf, Diana de White collar, ou encore (mon préféré) Nolan de Revenge.
    C’est le temps du : Let’s talk about it NOW, everywhere, all the time !
    D’autre series sont créé tout simplement autour d’un medium LGBTQ : Pose ou encore les 14521452 reprises de Skam. Et d’autres encore sont informatives dans leurs inclusion tel que Younger (la ou j’ai appris que c’est LGBTQIA+)

    T’as aussi parlé du queer bait. Un genre que je déteste! La relation la plus queer bait que j’ai en tête n’est autre que : Castiel et Dean de supernatural… Ceux qui ont regardé la série (les 14 saisons) dites moi que je suis pas entrain d’imaginer.

    (Désolé pour le long commentaire XD)

    Aimé par 2 personnes

    • Déjà, merci pour le compliment et pour ce commentaire très développé, il y aurait certains passages que je pourrais littéralement ajouter à l’article ! 😁
      A commencer par tes remarques concernant Friends qui, il est vrai, ne défends pas la communauté LGBT sur certains aspects que tu as cités.
      En ce qui concerne Queer as Folk, c’est une référence seulement dû aux recherches que j’ai fait sur le sujet en écrivant l’article. Je n’ai malheureusement pas vu la série, mais je suis content que quelqu’un qui l’a vu confirme mes dires et les complètes.
      Néanmoins, malgré les nombreuses séries qui traitent très mal de ce sujet comme tu le précises si bien, je suis d’accord pour dire que bon nombre de séries l’abordent avec respect et intelligence. C’est un aspect dont j’aurais peut être dû parler un peu plus dans l’article il est vrai.
      Pour Supernatural, je serais incapable de te confirmer le queer bait mais sache que j’ai lu un article en parlant aussi, tu n’es donc pas en pleine paranoïa ! 😁

      Merci à toi pour ce commentaire 😉

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s