Docteur Whittaker, le temps vous manque !

Mettons tout de suite fin à ce monstrueux pléonasme qui pourrait voir apparaître les fans hardcore dans une rage aussi puissante que celle éternelle du Maître. Oui, le Docteur n’est ni un Mr, ni un Mlle. Le titre ici n’as qu’un seul autre but et autorise cette erreur. Tenter d’introduire le fait que cet article doit passer au crible et faire une évaluation de Jodie Whittaker en tant que Docteur. Après le visionnage de sa seconde saison dans le rôle, entrons dans le vif du sujet.

Jodie Whittaker n’était pas une découverte pour moi quand elle a été choisi pour le rôle du Docteur. Pour placer le contexte de cet évaluation, il est important de connaître la personne en charge de cette évaluation. Et en toute honnêteté, j’ai toujours été grandement fan des interprétations de l’actrice à chaque fois que je l’ai vu ! Que cela soit dans les séries Accused, Black Mirror ou encore Broadchurch, je lui ai toujours trouvé une énorme fragilité dans ses rôles que je trouvais extrêmement touchante. En ce sens, je partais avec un a priori extrêmement positif. Et c’est avec cet a priori que je me lance dans l’analyse des deux saisons de Docteur Whittaker.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ces deux saisons ne sont pas exempt de défauts. En effet, avant même de pouvoir analyser la prestation de Jodie, il faut aussi analyser ce qui lui est offert. Sur ce point, et en comparaison de ses prédécesseurs, Jodie Whittaker n’a pour moi pas encore bénéficier de la moindre storyline épisodique excellente a ce jour depuis deux saisons. En effet, là où l’on peut voir Matt Smith en roue total dans Rings of Akhaten ou Peter Capaldi au sommet de son art dans Hell Bent, Jodie Whittaker n’a pour l’instant bénéficier d’aucune occasion digne de ce nom. Sa première saison manquait cruellement d’intérêt et tandis que la seconde offrait une bien meilleure consistance, celle ci n’a pas non plus réussie de magnifiques épisodes au niveau des meilleures de la série. On peut donc lui accorder cela.

Attends ? … Je rêve où on m’a enfin refourguer des histoires dignes de ce nom ? !!!

Néanmoins, il serait beaucoup trop facile de rejeter l’entièreté de la faute aux écrivains de la série. Le fait est que la première saison n’était pas une réussite en terme d’écriture. Néanmoins, au regard de cette saison et notamment en comparaison de sa seconde saison, il apparaît comme un sentiment d’une actrice qui se cherche. Une actrice qui hésite peut être aussi à lâcher les chevaux dans un rôle qui l’encourage carrément. Et au final une actrice qui a aussi du mal à créer un véritable sentiment de groupe avec ses compagnons. La relation Docteur-compagnons est une des composantes les plus importantes de la série. L’on parle en effet d’une voyageuse solitaire qui choisit des compagnons pour ne pas expérimenter la solitude de son immortalité en soi. Bien que le Docteur est supérieur sur bien des points, il est aussi reconnaissant de ces humains qui l’accompagne et cela doit se ressentir dans sa relation avec eux. C’est un échec dans cette première saison.

Mais une véritable réussite dans sa deuxième saison en leur compagnie ! Car si les écrivains de la série se sont quelque peu amélioré, c’est une vraie progression qui s’opère pour Jodie Whittaker. On y retrouve d’ailleurs ce côté fragile qui lui va si bien comme je disais plus haut. Mais qui va aussi parfaitement à un Docteur clairement non dépourvu de sentiment. On ressent une meilleure maîtrise de son interprétation. On est plus dans la recherche de son interprétation a elle, de SON Docteur a elle. Il est désormais trouvé et cela lui permet d’offrir une véritable démonstration de ses talents de jonglage entre folie et émotions. C’est convaincant ! Tout autant que sa relation avec ses compagnons qui fait aussi un énorme pas en avant. On ressent désormais devant l’écran ce véritable sentiment de Family comme elle aime appeler ses compagnons de voyages. Qui eux aussi sont d’ailleurs clairement un ton plus haut que lors de la première saison.

Un acteur, ou une actrice désormais, on souvent tendance à disposer de trois saisons pour jouer leur Docteur. Après une première saison bien fade où Jodie se cherchait clairement encore, l’actrice a opérer une vraie plus value en même temps que le reste de l’équipe, semblant désormais maîtrisé son sujet. Clairement, après deux saisons, Jodie Whittaker ne s’imposera pas comme la plus grande interprétation du Docteur alors qu’il ne lui reste possiblement qu’une saison à jouer. Mais si une part lui en incombe, une grosse partie est aussi à mettre sur le dos de la qualité d’écriture des épisodes. On est donc dans un modèle What If. Et si Jodie avait eu 3 saisons de la qualité de celle offerte à David Tennant ou Matt Smith ? Une question qui restera sans réponse. Mais une chose est sûre, Jodie reste pour moi une excellente actrice qui a peiné à entrer dans un rôle difficile à endosser, celui du Docteur.

2 commentaires

  1. Je n’ai pour l’instant vu que la première saison avec Jodie, mais je n’en ai pas gardé un grand souvenir, comme avec des épisodes de certaines saisons précédentes. Pour autant, rien à dire ni pour ni contre Jodie Whittaker (qui était excellente dans Broadchurch !). Non, ce sont les épisodes qui ne sont pas « réellement » marquants, comme par le passé. Je regarderai quand même (un jour) la saison suivante.
    Bonne soirée, Kantina !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s